Un ou plusieurs jeunes conducteurs sont amenés à utiliser occasionnellement votre véhicule ? Il est indispensable que vous nous le signaliez. Non seulement pour éviter tout litige en cas de sinistre mais aussi et surtout pour éviter qu’ils ne paient une prime (encore) plus élevée le jour où ils devront assurer leur première voiture.

 

Jusqu’il y a peu, la compagnie d’assurance des parents se contentait d’une attestation sur l’honneur pour faire bénéficier à l’enfant d’une expérience de conduite.
En gros, si l’enfant avait eu son permis à 18 ans, et achetait sa première voiture à 23 ans en sortant de ses études, on pouvait valoriser sans souci 5 années de conduite pour autant qu’il n’y ait pas eu de sinistre durant cette période dans le contrat des parents.

A présent, les choses ne sont plus aussi faciles. La plupart des compagnies vont imposer, pour valoriser l’expérience de conduite de l’enfant, que son nom soit renseigné en toutes lettres dans le contrat des parents.
Selon la compagnie d’assurance, cet ajout pourra engendrer une légère surprime (maximum 10%).

Mais ne pas le faire pourrait être (beaucoup) plus préjudiciable que cette petite augmentation.

Prenons un exemple simple pour illustrer nos propos :

Deux jeunes de 23 ans souhaitent assurer leur voiture. Ils ont exactement la même, ça tombe bien. Les parents du premier ont renseigné leur fils dans leur contrat dès l’obtention de son permis à ses 18 ans, alors que les parents du second, ne l’ont pas fait.

Cas 1 – 23 ans – 5 ans d’expérience sans sinistre – véhicule neuf 70 chevaux valeur à neuf 12.000 € HTVA :

RC : 491 €
Omnium complète : 689 €

Total TTC/an : 1.180 €*

 

Cas 2 – 23 ans – 0 année d’expérience– véhicule neuf 70 chevaux valeur à neuf 12.000 € HTVA :

RC : 1.294 €
Omnium complète : 1.547 €

Total TTC/an : 2.841 €*

 

 

*Tarif au 01/09/2016 à titre d’exemple pour un code postal 4960.